MMX : aux origines de Phobos

Date / Heure : 29 novembre 2019 (21 h 00 min - 22 h 30 min)

Emplacement : SAP


MMX : aux origines de Phobos

Conférencier: Simon Tardivel : Docteur en Ingénierie aérospatiale et en Sciences de l’Univers Responsable science et analyse mission du rover MMX au CNES

Phobos est un objet étrange. Avec ses 20km de diamètre, c’est à la fois la plus grande des lunes de Mars mais également un « petit corps », très semblable à certains astéroïdes. Et Phobos nous pose une énigme : malgré plusieurs décennies de recherche, le mystère de son origine n’a pas encore été élucidé.

Deux hypothèses sont aujourd’hui privilégiées. Tout comme notre Lune fut formée suite à un impact géant avec la Terre au tout début du système solaire, Phobos aurait pu avoir été créé suite à l’impact sur Mars d’un énorme planétoïde. Mais la couleur de Phobos fait douter de cette hypothèse. L’autre hypothèse est celle de la capture d’un astéroïde égaré, passé trop près de Mars. Mais l’orbite de Phobos autour de Mars est trop circulaire et trop peu inclinée pour complètement satisfaire ce scénario. Tant qu’une mission spatiale n’ira pas examiner la petite lune en détail, il est peu probable que l’énigme soit élucidée. Cette question est plus importante qu’il n’y parait. En effet, la réponse nous éclairera sur une question fondamentale de la planétologie : d’où vient l’eau qui a permis la vie sur Terre ?

C’est pourquoi la JAXA, l’agence spatiale japonaise, prépare une mission vers Phobos. Baptisée MMX (Mars Moons Exploration), la sonde partira en 2024 visiter les deux lunes de Mars, Phobos et Deimos, et fera un retour d’échantillon de Phobos. Le CNES, en collaboration avec le DLR, travaille avec la JAXA pour fournir un petit rover. Le rover MMX est un petit engin de 25kg bardé d’instruments. Sa mission principale : préparer l’atterrissage de la sonde, observer le sol de Phobos et démontrer que l’on peut rouler malgré la très faible gravité ambiante.

 

Venez (re)découvrir Phobos et comprendre la mission qui tentera de lever le voile sur ses mystères !

Les commentaires sont fermés