Sismomètre Français sur Mars

Chargement de la carte…

Date / Heure
26.avril.2019
21 h 00 min - 22 h 30 min

Emplacement
SAP

Catégories


InSight : Un sismomètre français sur Mars

Conférencière: Annick Sylvestre-Baron Chef de projet adjointe du sismomètre SEIS pour InSight, au CNES

Le premier sismomètre qui a détecté des séismes d’origine naturelle sur la terre a été mis en œuvre en 1889. Le premier sismomètre déposé sur la Lune fut déployé par les astronautes d’Apollo XI en 1969. Le premier sismomètre qui va détecter des séismes d’origine naturelle sur Mars doit être déployé par la mission InSight en décembre 2018.
InSight est la dernière mission martienne de la NASA, lancée le 5 mai 2018, l’atterrisseur se posera sur la planète rouge le 26 novembre. Le sismomètre SEIS sera déployé en décembre et déclaré opérationnel en mars 2019. SEIS est un sismomètre européen majoritairement français, sous maitrise d’œuvre CNES et sous la responsabilité scientifique de l’Institut de Physique du Globe de Paris. Il délivrera ses premières mesures pour une durée minimum de deux années terrestres.

D’une performance équivalente aux meilleurs sismomètres terrestres, SEIS est capable de détecter des déplacements de la taille d’un atome. Déposé à même le sol martien, il fournit à la communauté scientifique des données capitales sur la structure interne de Mars : Noyau, liquide ou solide, taille du manteau, de la croûte. Ces informations permettront aux scientifiques de mieux comprendre la genèse et l’évolution de Mars, et en particulier de savoir pourquoi l’activité volcanique s’est arrêtée il y a quatre milliards d’années, contrairement à celle de la Terre. Au-delà de Mars, c’est donc la connaissance des planètes telluriques qui bénéficiera de ces avancées.
A la différence des sismomètres terrestres, SEIS a été conçu pour résister aux vibrations et chocs d’un voyage vers Mars, ainsi qu’aux conditions de températures extrêmes sur Mars.
Au moment de cette conférence, SEIS devrait être opérationnel et avoir détecté (peut-être) ses premiers séismes.

Les commentaires sont fermés