L’Europe bientôt sur Mars

Date / Heure : 27 septembre 2019 (21 h 00 min - 22 h 30 min)

Emplacement : SAP


L’Europe bientôt sur Mars

Conférencier: André DEBUS. Chef de Projet des Contributions Françaises au projet EXOMARS.
CNES – Centre National d’Etudes Spatiales. Centre spatial de Toulouse.

Mars est une planète deux fois plus petite que la Terre, un peu plus éloignée du Soleil. C’est un désert aride et froid dans une atmosphère très ténue. L’eau ne peut pas être liquide sur Mars. Elle est principalement stockée sous forme de glace dans le sous- sol et aux pôles. Les missions précédentes nous ont appris que pendant le premier milliard d’année qui a suivi sa formation, l’eau a abondamment coulé sur Mars dans un environnement beaucoup plus clément sans doute proche de celui qui régnait alors sur Terre qui, pendant cette période, a vu apparaitre la vie. Cela s’est-t-il produit également sur Mars ?

Les terrains martiens datant ce cette époque sont accessibles à l’exploration et présentent un intérêt exobiologique indiscutable. EXOMARS est un programme martien d’exobiologie réalisé en coopération entre les agences spatiales européenne (ESA) et russe (ROSCOSMOS). Le Trace Gas Orbiter, satellite de la première mission du programme, Exomars 2016, est actuellement en opération à la recherche et l’identification de gaz à l’état de trace dans l’atmosphère de Mars, en particulier le méthane en essayant d’en identifier l’origine. La seconde mission de ce programme, Exomars 2020, planifiée pour un lancement au milieu de l’été 2020, déposera sur le sol de planète rouge une plateforme instrumentée baptisée Kazachok de laquelle descendra un robot mobile (rover) le 19 mars 2021.

Ce rover, baptisé Rosalind Franklin recherchera des traces de vie, présentes ou passées, dans des échantillons prélevés jusqu’à deux mètres de profondeur dans le sous-sol martien. Exomars 2020 sera lancée en même temps que le rover NASA de la mission Mars2020, premier segment de la mission de retour d’échantillons martiens appelée MSR qui devrait être réalisée en coopération entre l’ESA et la NASA.

Les commentaires sont fermés