Le Soleil au plus près

Date / Heure : 29.mars.2019 (21 h 00 min - 22 h 30 min)

Emplacement : SAP


Le Soleil au plus près: les missions SO et PSP.

Conférencier:
Philippe LOUARN Directeur de Recherche au CNRS, Directeur de l’lRAP.

La douceur du soleil printanier toulousain ne permet guère d’imaginer ce que peut être la furie des éruptions solaires. Deux sondes, Parker Solar Probe et Solar Orbiter, l’une récemment lancée et l’autre qui le sera en 2020, vont nous aider à comprendre le soleil ‘éruptif’, à expliciter les processus à l’origine de ses formidables explosions d’énergie, nous en donner les caractéristiques, leurs effets sur le milieu interplanétaire et leur conséquence au voisinage de la Terre. Parker Solar Probe a été conçu pour s’approcher incroyablement près du Soleil, jusqu’à une distance de l’ordre de 10 rayons solaires (de l’ordre de 6 millions de km), pour mesurer les particules et les ondes électromagnétiques émises par le Soleil et comprendre la formation du ‘vent solaire’, son accélération et pourquoi il peut se présenter sous des aspects aussi variés.

Solar Orbiter restera sur une orbite plus ‘raisonnable’ (50 millions de km) mais emporte une charge utile plus complexe pour étudier les relations entre l’activité de la surface solaire (éruptions, taches, champ magnétique,…) et les perturbations de l’environnement solaire qui en résultent : les différents vents solaires, les chocs et la production de particules énergétiques, les éjections de masse coronale (CME)… Différents aspects de la physique des processus ‘éruptifs’ du soleil, des phénomènes majeurs que sont les CME, la formation et l’accélération du vent solaire seront détaillés. La difficulté technique de la réalisation des deux sondes et de leurs instruments, soumis à des flux énergétiques intenses mais conçus pour rester en état de marche pour une décennie, sera évoquée.

 

Les commentaires sont fermés