Étude du Soleil au pic du midi

Chargement de la carte…

Date / Heure
23.février.2018
21 h 00 min - 22 h 30 min

Emplacement
SAP

Catégories


Étude du Soleil au pic du midi

Conférencier : Laurent Koechlin
Astronome à l’Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP),
Equipe : Signal, Image en Sciences de l’Univers (SISU),
Service national d’observation « CLIMSO »

L’observatoire du pic du midi de Bigorre est le site historique où Bernard Lyot mit au point la coronographie dans les années 1930. Depuis presque un siècle il reste l’un des meilleurs sites pour ses performances en imagerie solaire depuis le sol. Le récent « survey » solaire fait au pic va bientôt couvrir un cycle de 11 ans sur des bandes spectrales stables. J’en présenterai les motivations, l’évolution, les résultats.

Ce domaine de l’astronomie solaire a déjà fait il y a six ans l’objet d’une conférence à la SAP. Depuis, les instruments, optiques et caméras ont évolué, ainsi que l’informatique et le traitement d’images. Tout en gardant des conditions d’acquisition stables pour que les images aux différentes époques puissent être comparables entre elles, nous en avons amélioré la qualité, la régularité temporelle, la résolution angulaire et la calibration photométrique. Grâce à une amélioration des optiques coronographiques et à un autoguidage précis, nous avons ajouté un survey de la couronne en Fer XIII en plus du disque solaire et des protubérances déjà imagées en H-alpha, Calcium II, Hélium I. 

La base de données (images et films faits au pic) s’est étoffée de plusieurs téraoctets et son interface utilisateur s’est modernisée. Les images et films sont libres de droits et accessibles à tous : scientifiques et grand public.

Après un rappel du principe optique de la coronographie, puis quelques mots sur les synergies sol-espace pour l’observation solaire, je présenterai la nouvelle configuration instrumentale, et ensuite montrerai des exemples d’images et films obtenus récemment au pic dans les différents canaux spectraux que nous couvrons.

Ci-contre: Les trois images qui donnent l’image couleurs ont été faites le 2017-04-07 entre 07h32 et 07h33 T.U. : les images du disque et des protubérances sont deux instantanés de 20 à 30 ms de pose, l’image de la couronne est la combinaison de 20 poses de 0,3s effectives, chacune séparée de quelques secondes de la précédente.

Les images dans les trois canaux sont recentrées, calibrées, tournées pour que le Nord solaire soit en haut, ajustées ente elles en diamètre puis codées dans trois tables de couleurs différentes avant de les regrouper :

L1 (photosphère H-alpha, λ=656.3nm Δλ=0.05nm) mise en couleurs « sépia »
C1 (protubérance H-alpha, λ=656.3nm Δλ=0.25nm) en « red hot »
C2 (couronne Fer XIII, λ=1074.7nm Δλ=0.25nm) en « vert thallium »

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés