La poussière interstellaire

Chargement de la carte…

Date / Heure
30.juin.2017
21 h 00 min - 22 h 30 min

Emplacement
SAP

Catégories


La poussière interstellaire

 

conférencière :
Karine DEMYK: Chargée de recherche à l’IRAP (Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie)
-Responsable adjointe du groupe Milieu Interstellaire, Cycle de la Matière et AstroChimie ( MICMAC)

-Membre du CS du programme national Physique et Chimie du Milieu Interstellaire ( PCMI)
-Membre de la Commission Spécialisée Astronomie et Astrophysique ( CSAA) de l’INSU

Que ce soit dans la Voie Lactée ou dans les galaxies externes, tous les environnements astrophysiques (nuages du milieu interstellaire, enveloppes et disques circumstellaires ou protoplanétaires) contiennent de la « poussière interstellaire », constituée de nano-grains (2 – 200 nanomètres ou millionièmes de mètre) de composition et de structure variées. Bien que ne représentant qu’une infime fraction de la masse totale de notre galaxie, la poussière interstellaire joue un rôle déterminant dans le cycle d’évolution de notre galaxie et des galaxies externes, par exemple dans le processus de formation des étoiles mais aussi dans la chimie interstellaire par son rôle catalytique dans la formation de molécules.

Elle constitue en outre une véritable sonde des environnements astrophysiques et son étude permet de comprendre leur évolution ainsi que celles des galaxies. Notre connaissance de la poussière interstellaire est basée sur des observations multi-longueurs d’onde, réalisées à l’aide de télescopes au sol ou de satellites mais aussi, depuis peu, sur des études in situ de grains interstellaires collectés dans le système solaire par des missions spatiales ou présent sous forme d’inclusions dans des (micro) météorites.

La nébuleuse de la tête de cheval observée par le télescope spatial Hubble. Credit: NASA/ESA/Hubble Heritage Team

Cette conférence sera l’occasion de faire le point sur notre connaissance de la poussière interstellaire.
Nous suivrons l’évolution de la poussière interstellaire, de sa production autour des étoiles vieillissantes jusqu’à son incorporation, à l’issu d’un long voyage dans le milieu interstellaire, dans des systèmes planétaires autour d’étoiles nouvellement formées.

 

                                                    

Les commentaires sont fermés