Cartes du ciel St-Sernin

Les cartes du ciel de Saint-Sernin

Une marque de diffusion du savoir astronomique grec a été identifiée à Toulouse-même !
Dans une petite galerie difficilement accessible, et donc fermée au public, de la basilique Saint-Sernin (monument géré par la Conservation du musée Saint-Raymond), deux cartes du ciel ont été peintes sur une paroi au XIIIe siècle. À cette époque, l’université de Toulouse venait d’être fondée (1229) et ces cartes ont probablement servi de support pédagogique pour l’étude de l’univers.CarteCiel_StSernin2

La théorie grecque du géocentrisme, faisant de la Terre le centre de la sphère céleste, fut généralement admise pendant toute l’Antiquité et le Moyen-Âge. Il fallut attendre le XVIe siècle et les travaux de Copernic (en 1543) pour que le Soleil détrône la Terre et prenne définitivement sa place au centre de l’Univers. Longtemps ignorées, ces cartes représentent un document archéologique d’une portée intellectuelle primordiale pour l’histoire de l’enseignement religieux et universitaire à Toulouse au XIIIe siècle.
(sources : Musée Saint-Raymond à Toulouse : http://saintraymond.toulouse.fr/)

Visite guidée par Bertrand Ducourau, conservateur, Conservation du Musée Saint-Raymond

Les commentaires sont fermés