Athéna en rayons X

Chargement de la carte…

Date / Heure
24.février.2017
21 h 00 min - 22 h 30 min

Emplacement
SAP

Catégories


Le futur grand observatoire spatial en rayons X: Athena

Conférencier:
Didier BARRET, Directeur de Recherches (DR1) au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) en poste à l’Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie de Toulouse (IRAP), rattaché à l’Université Paul Sabatier et l’Observatoire Midi-Pyrénées.

Le futur grand observatoire en rayons X de l’agence spatiale européenne (ESA) s’appelle Athena. Il est le digne héritier des télescopes XMM-Newton de l’ESA et Chandra de la NASA. Athena est doté d’un télescope amovible focalisant le rayonnement X avec une focale de 12 mètres sur deux instruments focaux: un imageur X grand champ et un spectromètre X à très haute résolution spectrale et spatiale. Athena sera lancé par la toute nouvelle fusée Ariane 6, à la fin de la prochaine décennie.

Il permettra de radiographier l’Univers jusqu’à son enfance des plus tourmentées, en décryptant la structuration de la matière sur des échelles cosmologiques (amas de galaxies) et en scrutant le rôle des trous noirs dans l’évolution de l’Univers. La France s’apprête à jouer un rôle majeur dans Athena en fournissant le spectromètre X: le X-ray Integral Field Unit :
un instrument révolutionnaire basé sur une grande matrice de détecteurs supraconducteurs, refroidis à 50 milli-kelvins. Le X-IFU sera fourni par un consortium international piloté par l’IRAP et le CNES, impliquant 9 pays européens, les Etats-Unis et le Japon.

 

Je présenterai l’historique d’Athena dont les premières idées émergent à la fin des années 90, ses objectifs scientifiques, et son instrument principal le X-IFU. Je discuterai de l’état d’avancement du projet qui se situe actuellement au milieu de sa phase d’étude de faisabilité.

Les commentaires sont fermés